Classée monument historique qu’en seulement  2000, cette petite chapelle protectrice est située à l’est du village, sur la route de la forêt. Construite au XVI ème siècle elle est dédiée à Saint Michel.

Son chevet est peint par Andrea da Cella vers 1515. Présent dans sa partie supérieure, Dieu le Père qui domine des images de saint Roch, de saint Sébastien et de Benoît abbé, traditionnellement invoqués contre la peste.

Au centre, l’archange Saint Michel en armure pèse les âmes sous les images du Père Éternel et de la Crucifixion. Le donateur ayant permis la réalisation de l’œuvre est agenouillé à ses pieds. saint Michel en représentant de la justice brandi son épée et terrasse le démon.

À droite, une Pietà ; à gauche, Saint Étienne et Sainte Marie-Madeleine. Les différents tableaux sont encadrés de pilastres de style Renaissance, soigneusement exécutés.

edifice

La présence d’une chapelle dédiée à Saint Michel dans cet endroit pourrait être expliqué par la topographie du lieu. Située sur une voie de circulation elle surplombe le vallon de l’Infernet que l’on peut traduire par « le petit enfer », où le soleil se montre peu et habité par les animaux sauvages. Dans une volonté d’apporter de la lumière à cet endroit, l’archange descendu du ciel y renverse le malin. Entouré par les maux de l’humanité représentés par les Saint Martyrs et les anti-pesteux, il apporte justice à ceux qui sont morts pour leur foi.

00-00patrTIN=2014

Publicités