Depuis 1996, l’association Atelier Expérimental créée par l’artiste plasticienne Isabelle Sordage, sensibilise le haut pays niçois à l’art contemporain et propose des résidences artistiques à la Villa les Vallières dès 2002. Les artistes ayant été en résidence ont laissé sur place soit des œuvres qui font désormais partis de l’exposition permanente de la Villa, soit de la documentation qui retrace leur processus de réflexion au temps de leur résidence.

Vivre avec les œuvres
La mise en place d’une résidence en 2002 permet à l’Atelier Expérimental de considérer une position différente loin des codes et des circuits habituels de l’art. Favoriser un contexte de la recherche en proposant une pause dans le « grand tourbillon médiatique et spectaculaire de l’art ». L’Atelier Expérimental convie les artistes à produire dans un dialogue ouvert avec le village et privilégie de l’œuvre son processus de recherche. L’artiste résident laisse dans la villa un « dispositif actif » dont la rencontre se fait avec les résidents suivants – soit par voie d’écriture, soit par confrontation plastique. Ainsi cohabitent toutes sortes de documents, mais aussi des œuvres.

Collection permanente des artistes de la Villa les Vallières :

Diodes drawing L.Lignon, Caméra obscura J.Borinski, Cartes postales sonores E.Bak, Line 360 P.Tiraboschi, Circulations sonores J.Joy, Composition pour orgue Staise G.Navard, Phonographies Y.Dauby, Installation sonore P.Laurent Cassière, Séance d’écoute et enregistrement des stagiaires des RAAC, AÏ audi I.Sordage, Cartographie d’un paysage sonore par JC.Pellegrino, Film présenté:  « la possibilité d’une oeuvre » etc.

Les Œuvres d’Art Embarquées dans l’Architecture
Le concept des œuvres embarquées dans l’architecture apparaît comme une conséquence logique aux contraintes posées par la résidence dès son origine. Une œuvre embarquée dans l’architecture se conçoit à partir du plan du bâtiment qui devra l’intégrer. De nouvelles questions se posent inévitablement : Comment une œuvre pourrait-elle investir le territoire de l’habitation en respectant les préoccupations de l’espace de vie ? Cet été, L’Atelier Expérimental présente la collection permanente des œuvres mais aussi le projet des œuvres embarquées dans l’architecture sous forme de dessins et de maquettes.

Une œuvre d’art embarquée dans l’architecture (ŒAEA) est conçue à partir du plan du bâtiment qui s’intègre (elle en fait partie intégrante et ne peut s’en extraire). In ne s’agit pas d’un accrochage in situ mais d’une « synthèse hétérogène », d’une approche inédite de la conception d’œuvres d’art. Dépot INPI 2009.

Architectes : Pierre-André Comte et Stéphane Wollenweider
Artistes : Pascale Tiraboschi, Fabrice Gallis, Ludovic Lignon et Isabelle Sordage.
Une partie de la Villa est donc destinée à être reconstruite dans l’esprit d’une maison générique.

IMG_2797
Artistes travaillant sur le concept des OEAEA lors des Good Vibrations (semaine laboratoire – workshop- 2015)

L’association Atelier Expérimental développe une recherche artistique basée sur un principe d’échanges interdisciplinaires. L’idée que différentes pratiques puissent être reliées entre elles est un des objectifs de l’Atelier Expérimental dans sa démarche de recherche. Quelle place donner à l’art dans un contexte social ? Une pratique artistique peut-elle nous éclairer sur notre façon d’observer le monde?  Les compétences des uns et des autres peuvent-elles se retrouver sur un désir de beauté que nous avons en partage ?
Une pratique artistique est, de fait, un engagement puissant dans la relation que nous entretenons au vivant, à l’individu, au groupe social. La pratique de l’art ne s’est jamais séparée d’un contexte social et de ses nécessaires interactions, un projet artistique peut modifier une dynamique sociale. Faire de l’art, avec toute la liberté que cela induit, dépasse le simple statut de spectacle. L’enjeu d’une mise en place de résidences d’artistes n’échappe pas à ces exigences.
Outres l’invitation faite aux artistes à entrer en « résidence », l’association propose des conférences avec des scientifiques, des artistes, des philosophes etc, mais également avec des artisans du village. Nous favorisons ces cellules diversifiées pour affirmer la position de l’association dans sa démarche de recherche et l’idée de laboratoire prend naturellement forme au sein du village. Les artistes résidents sont invités à travailler à la Villa les Vallières et à produire dans un dialogue ouvert avec le village de Clans.  Puis ils laissent dans la villa un « dispositif actif » dont la rencontre se fait avec les résidents suivants, soit par voie d’écriture, de réflexion, ou par confrontation plastique. Avec le temps, se sont accumulés toutes sortes de documents, mais aussi des œuvres qui ont fini par cohabiter, discrètement. Pour certains artistes la maison est devenue la préoccupation principale d’une réflexion qui s’est ouverte sur le projet des œuvres d’art embarquées dans l’architecture.
Avec l’accueil régulier d’artistes en résidences et d’échanges interdisciplinaires (artistes, scientifiques) ce projet de recherche artistique s’est naturellement construit.
Isabelle sordage

LES GOOD VIBRATIONS :

Semaine laboratoire et workshop artistiques annuel à Clans. Première semaine de Juillet.

2014 : http://lepetitclansois.blogspot.fr/2014/07/la-semaine-laboratoire-des-good.html

2015 : http://lepetitclansois.blogspot.fr/2015/06/programme-des-good-vibrations-2015.html

2016 : programme à venir.

  • « Laboratoire du quotidien » : dans la salle des fêtes, les artistes travaillent autours du concept des Œuvres d’Art Embarquées dans l’Architecture.
  • Dispositifs actifs dans l’espace public et privé du village.
  • Rencontre avec les artistes et rencontres interdisciplinaires entre artistes, scientifiques, architectes …
  • Performances.
  • Concerts.
  • Exposition à la Villa les Vallière.
  • Conférences.
  • Exposition des ateliers.
Publicités